Burkina: Le projet de loi fortement décrié par l’opposition est adopté

image_pdfimage_print

L’Assemblée nationale du Burkina Faso a adopté lundi, le projet de loi sur l’allègement des procédures de contractualisation des programmes partenariats publics-privés, lors d’une séance extraordinaire, boycottée par l’opposition politique qui accuse le pouvoir de promouvoir la corruption.

Le texte a été voté à l’unanimité des 76/127 députés présents (y compris des procurations).

Une quarantaine de députés de l’opposition, accusant le pouvoir de vouloir enrichir des opérateurs économiques qui lui sont proches par des procédures d’entente directes, ont boycotté la séance.

Le président de l’Assemblée nationale Salif Diallo a estimé que ces députés et leurs partis sont contre les intérêts des populations, en manque d’infrastructures de base (routes, hôpitaux, écoles, électrification…).

Agence d’Information du Burkina (AIB)

 

Facebook Comments
Share Button

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.