Culture / Bobo-Dioulasso :une publication sur facebook fait réagir le maire Bourahima Sanou

image_pdfimage_print

Une publication sur facebook de David Sanon, chargé culturel du Conseil régional des Hauts-Bassins, faisant état d’un prétendu  « boycott du budget communal de la culture » par les acteurs culturels, a provoqué une vive réaction du maire de Bobo-Dioulasso, Bourahima Sanou. Mécontent, celui-ci a rencontré,  lundi 18 juin 2018 à son cabinet, les hommes de médias pour y apporter un démenti.

«Quarante-deux (42) millions de FCFA, c’est le montant prévu par le Conseil municipal de la ville de Bobo-Dioulasso pour la culture dans son budget 2018. Jusqu’au lundi 11 juin passé, seulement sept (7) millions ont été utilisés. Le Conseil a donc décidé, lors de sa session du 11 au 12 juin dernier, de raboter la ligne budgétaire de seize (16) millions et d’affecter cette somme à autre chose ». Ces propos sont du chargé culturel du Conseil régional des Hauts-Bassins, David Sanon, sur sa page facebook le jeudi 14 juin 2018.

Suite à cette publication, le maire de la commune de Bobo-Dioulasso a apporté un démenti le lundi 18 juin 2018, devant les médias. Au cours de sa mise  au point, le maire Bourahima Sanou a qualifié ces propos d’”archi faux”. Il a protesté contre ces informations, dont aucune, selon lui, n’est juste.

Le maire a déploré cet acte. Et de se poser cette question: « Pourquoi cette publication? Ou peut-être que l’auteur a d’autres intentions derrière ces déclarations?». Pour lui, ces déclarations sont « mensongères ». « Nous avons pris des engagements en ce qui concerne la culture pour le développement de la commune »,a fait savoir le maire.

Il a laissé entendre que plusieurs activités culturelles ont été subventionnées par la commune au cours de cette année. A l’en croire, 40 millions ont été mis à la disposition de la commune en ce qui concerne la culture. « Dans cette somme, 15 millions ont été mis au profit de la Semaine nationale de la culture, aussi beaucoup d’associations ont bénéficié des allocations pour subventionner leurs activités culturelles », a soutenu le maire Bourahima Sanou, qui a fait savoir que plus de 25 millions ont été décaissés pour la culture.

AIB

Facebook Comments
Share Button

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.