Culture: le Ministre de la culture menace les DG qui ne lui sont pas loyaux

Le ministre en charge de la Culture Abdoul Karim Sango a assuré qu’il ne va «enlever un DG, parce que simplement, c’est Tahirou Barry qui l’a nommé». Mais il compte se séparer des responsables qui continueront «de prendre des décisions» chez son prédécesseur et ex compagnon politique.

«De tous les Directeurs généraux (DG) du ministère (les postes les plus stratégiques), je n’ai nommé aucun. Ils ont été promus par mon prédécesseur (Tahirou Barry)», a affirmé Abdoul Karim Sango.

Le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, s’exprime dans une interview à paraitre demain vendredi dans le quotidien public Sidwaya.

«Pour moi, tant qu’un DG réalise sa lettre de mission, il est tranquille. Je ne vais pas enlever un DG, parce que simplement, c’est Tahirou Barry qui l’a nommé», a ajouté le ministre.

Et de préciser : «Mais le DG qui, au lieu de s’occuper de ce pourquoi il est nommé, croit qu’il doit aller prendre des décisions chez Tahirou Barry ou que tout ce qui se passe au ministère, il faut qu’il aille lui rendre compte, si je l’attrape je vais l’enlever».

Sango a soutenu qu’en matière administrative, «l’autorité de nomination à la possibilité, de façon discrétionnaire, de nommer 1/3 à des postes et les 2/3, il prend les techniciens du ministère».

Toutefois, le ministre a assuré qu’il est contre la politisation de l’administration telle que cela est également consignée dans le manifeste de sa formation politique, le Parti pour la renaissance nationale (PAREN).

«Je préfère perdre ce poste de ministre que de politiser l’administration. Il ne faut pas compter sur moi pour le faire. Mais chaque agent a l’obligation de loyauté envers celui qui l’a nommé et aux objectifs du ministère», a-t-il martelé.

En rappel, Abdoul Karim Sango qui avait démissionné du PAREN en janvier 2016, est revenu occuper en février 2018, le portefeuille de la Culture, après les crises internes au parti, qui ont éjecté Tahirou Barry (octobre 2017) et Yssouf Sawadogo (janvier 2018).

AIB

Facebook Comments
Share Button

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.