Egypte: Une chanteuse prend deux ans de prison pour un clip suggestif

Une chanteuse égyptienne a écopé d’une peine de deux ans de prison pour un  clip jugé suggestif et incitant à la débauche , comme rapporté par les médias égyptiens .

La chanteuse égyptienne Shyma a été condamnée à deux ans de prison assortie d’une amende de 315.000 FCFA pour incitation à la débauche après son apparition dans un clip particulièrement suggestif et « indécent », selon les autorités égyptiennes.

Dans son  clip , Syma apparaît dans une salle de classe , devant des jeunes gens , léchant une pomme et simulant une fellation sur une banane, devant un tableau sur lequel on pouvait lire « Classe #69 » et les lettres « vag ».

Vêtue d’un décolleté , elle continue de multiplier des postures lascives.

Le  clip a provoqué de vives critiques après sa diffusion notamment du journal égyptien Youm7 qui accuse la chanteuse d’avoir une influence négative sur les jeunes .

« La chanteuse  Shyma présente une leçon de dépravation aux jeunes » avait écrit le journal.

Sur Facebook , la chanteuse qui ne s’attendait pas à des réactions virulentes a présenté ses excuses .

En 2015, une danseuse avait été condamnée par un tribunal égyptien à un an de prison pour « incitation à la débauche » dans un  clip suggestif jugé indécent.

KOACI

Facebook Comments
Share Button

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.