Garnett à propos des kundé 2017: “considéré le Jury comme une sorte de CENI”

A quelques jours de la tenue des kunde 2018, notre équipe a rencontré Bationo Tahirou alias Garnett, président du jury de l’édition précédente. Si Pendant un an il a refusé de commenter les résultats de l’édition précédente, à quelques jour de la prochaine célébration il brise le silence.

Radio Burkindi (RB): Comment se porte le président du Jury des Kundé 2017

Tahirou Bationo alias Garnett : (TB) Rires… je me porte bien même si je n’aime pas le terme « président du Jury » je préfère plutôt « porte-parole » du Jury.

RB : un an après la tenue de l’édition 2017 avec du recul comment l’avez-vous vécu

TB : Ca été une très belle expérience pour moi parce que je participais à une belle aventure aux coté d’homme exceptionnel de notre culture. Aussi ca m’as permis de comprendre le fonctionnement des kundé.

RB : On vous a reproché votre jeunesse pour une cérémonie comme les kundé

TB : Je ne sais pas ce qu’on entend par très jeune. Le Jury était composé de 5 personnes et non pas des moindres. Si on estime que des personnes comme Sam Etienne Zongo, Boukary Zoanga sont jeunes alors laissons les commentaires se déchainer.

RB : Le jury a été beaucoup critiqué sur le choix d’Imilo comme Kundé d’ OR. Un an après est-ce que vous avez des regrets ?

TB : Pas du tout si c’était à refaire dans les mêmes conditions le choix ne serait pas différents. Ce qu’il faut dire c’est que le Jury se charge de la compilation des votes des acteurs culturels. Apres cela le Jury veille aux respects des critères dans chaque catégorie et valide les résultats. Il faut un peu voir le Jury comme une sorte de CENI (Commission électorale nationale indépendante). Le Jury à travailler en âme et conscience et assume le résultat.

RB : Que dite-vous à ceux qui pensent que le jury est influencé par le Commissariat des kundé.

TB : Alors je dois dire que l’année dernière le commissariat nous a laissé orphelins (rires…) Sérieusement, nous avons eu affaire au commissariat du jury seulement le premier jour juste présenter l’équipe. Apres ce jour nous avons rencontré l’équipe des Kundé seulement à la soirée des Kundé.  Je pense qu’il faut arrêter de raconter des choses qu’on ignore.

RB : Pour finir nous sommes à quelques jours de la cérémonie des kundé 2018. Don Sharp, Hawa Boussim, et Habibou Sawadogo sont en lice pour le sacre suprême. Qu’en pensez-vous ?

TB : RAS. Ils ont étés choisit, et je leur souhaite bonne chance. Chaque artiste à ses forces et ses faiblesses et c’est ce qui fait la beauté de notre Showbiz.

 

 

Facebook Comments
Share Button

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.