Hadj 2018: Décollage réussi pour les premiers vols des pèlerins Burkinabés

image_pdfimage_print

Ce mercredi 8 août, à l’aéroport internationalde Bobo-Dioulasso, il était 21h30 lorsque le premier contingent, transportant 435 pèlerins, s’est envolé pour les lieux saints de l’Islam, dans le but d’accomplir le 5e pilier de l’islam. Plus tôt ce même jour, autour de 15h40, le premier groupe avait déjà décollé de ouagadougou.

Selon les autorités saoudiennes, environ 2 millions de fidèles musulmanes et musulmans du monde effectueront le pèlerinage à La Mecque pour cette année 2018. Parmi eux figurent les 8 143 Burkinabè qui se sont inscrits dans les agences de voyages habilitées à recenser les candidats.

C’est autour de 21h30mn que le premier groupe de pèlerins pour le Hadj 2018 a décollé de l’aéroport de Bobo-Dioulasso, à destination de l’Arabie Saoudite pour accomplir le 5e pilier de l’islam.

Le départ des pèlerins s’est effectué en présence de la ministre du Développement de l’économie numérique et des Postes, Hadja Fatimata Ouattara/Sanon ; de celui en charge de la Communication, Remis Fulgance Dandjinou ; et des autorités régionales, communales et administratives de la région des Hauts-Bassins qui sont venus apporter le soutien du gouvernement aux pèlerins.

A Ouagadougou, c’était  à 15h 40mn que le premier vol transportant les pèlerins burkinabè a décollé de l’aéroport international de Ouagadougou. Tout comme à Bobo, avant qu’ils n’embarquent, des membres du gouvernement sont également venus leur dire au revoir.

Il s’agit des ministres Siméon Sawadogo de l’Administration territoriale et de la Décentralisation ; de Vincent Dabilgou des Transports, de la Mobilité urbaine et de la Sécurité routière et de Paul Tiendrébéogo de l’Intégration et des Burkinabè de l’extérieur.

En leur souhaitant un bon voyage, Siméon Sawadogo a formulé le vœu que Dieu les accompagne en Arabie Saoudite, qu’il agrée leurs vœux et fasse en sorte qu’ils reviennent en bonne santé.

Il leur a également demandé de prier pour la paix dans leurs familles et au Burkina Faso.

Les membres du gouvernement avaient à leurs côtés l’Ambassadeur du Royaume d’Arabie Saoudite au Burkina Faso et le Président de la Fédération Islamique du Burkina Faso.

Pour la première fois de son histoire, c’est la compagnie aérienne Air Burkina qui a assuré ce premier vol des pèlerins burkinabè. Air Burkina a la charge de transporter 50% des pèlerins burkinabè.

 

Facebook Comments
Share Button

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.