Koweït : l’immigration et le trafique d’hommes

image_pdfimage_print

Au Koweït, des immigrés sont vendus et transformé en esclave par les acheteurs.

Les détenus camerounais, auraient partagés une vidéo sur les réseaux sociaux, décrivant leur condition de vie, tout en demandant  aux autorités de leur venir en aide, et en particulier Paul Biya.

« Nous avons abandonné nos familles, nos frères et nos sœurs pour venir au Koweït. Nos frères nous ont dit que nous travaillerons et gagnerons beaucoup d’argent ici. Lorsque nous sommes arrivés, nous avons été vendus à des familles où nous travaillons comme des esclaves », explique la jeune femme.

« Nous ne dormons pas et nous sommes battus chaque jour. Nous travaillons comme des robots. Nous sommes enfermées dans un lieu appelé Shelter. Nous ne mangeons pas bien. Nous voulons rentrer à la maison. Nous avons été emprisonnées ici pendant cinq mois. Nous avons besoin de laissez-passer pour rentrer chez nous. Aidez-nous s’il vous plaît », poursuit-elle.

La vidéo aurait porté ses fruits car les immigrés  « sont désormais sous la responsabilité du Département des affaires sociales du Koweït » selon  le ministre des Relations extérieures du Cameroun qui prévoit de les rapatrier.

Le Koweït est un état situé au moyen orient, au nord de la péninsule Arabique sur le golf Persique. Alors que les médias sont focalisés sur le retour de l’esclavage en Libye, il ne faut pas oublier que cette pratique a toujours cours dans de nombreux pays de la péninsule arabique.

Facebook Comments
Share Button

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.