La ministre de l’Économie des Finances et du Développement Hadizatou Rosine Sory/Coulibaly touche plus de 102 millions de F cfa par an

La ministre de l’Économie des Finances et du Développement Hadizatou Rosine Sory/Coulibaly touche plus de 102 millions de F cfa par an

Lors d’une conférence de presse  le jeudi 7 juin 2018 à Ouagadougou, la Coordination des syndicats du ministère en charge de l’économie et des finances (CS-MEF) a dénoncé la « duplicité » du gouvernement dans la gestion de la crise qui secoue le département. Les syndicats sont particulièrement remontés contre leur ministre de tutelle, Rosine Coulibaly, qu’ils accusent de coûter cher au budget de l’Etat.

La coordination des syndicats du ministère des finances a animé un point de presse le jeudi 7 juin 2018 et a dévoilé que madame le ministre de l’économie, des finances et du développement, madame Hadizatou Rosine SORY/COULIBALY touche un salaire mensuel de plus de huit millions de francs CFA, ce qui équivaut selon la coordination, au salaire d’au moins huit ministres en moyenne et celui de 30 cadres de l’administration de catégorie A. , cela sans compter les autres avantages dont elle bénéficie. Aussi, selon la CS-MEF, au cours de l’année 2017, Madame le Ministre a cumulé 120 jours de missions à l’extérieur du pays avec 130 000 francs CFA de frais de missions journaliers soit un total de 15 millions 600 mille francs CFA. Ces missions auraient été effectuées en classe affaires. Traités de «terroristes» par leur ministre de tutelle, la Coordination lui a donné la réplique hier Jeudi, en dénonçant «le dilatoire et la duplicité» du gouvernement. Mais, elle reste ferme dans sa position, et est décidée à poursuivre le mouvement jusqu’à ce qu’elle parvienne à un accord avec l’exécutif. «Nous ne sommes pas essoufflés, nous avons engagé la lutte pour obtenir la satisfaction de nos points de revendication ; à ce jour, rien n’est encore acté», a noté le président de la CS-MEF, Mathias Kadiogo. Les six syndicats du ministère de l’Economie, des Finances et du Développement (MINEFID) ont, à la fin de la conférence, signés  une déclaration commune dans laquelle ils accusent nommément leur premier responsable, la ministre Rosine Coulibaly, d’être un frein à la signature d’un accord.  Le gouvernement Paul Kaba Thiéba serait le plus coûteux de l’histoire du pays à en croire les responsables syndicaux.

Facebook Comments
Share Button

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.