Rapport 2018 sur la qualité de l’enseignement Supérieur au Burkina: des progrès ont été noté

Le rapport 2018 des sorties de suivi-contrôle des Institutions privées d’enseignement supérieur (IPES) est fin prêt. Le moins que l’on peut retenir, c’est que, comparativement aux résultats de l’année dernière, les IPES ont progressé cette année en matière de qualité. Toutefois, le rapport a noté des irrégularités chez certaines IPES et les a sommées de se régulariser. Les évaluations ont concerné l’organisation et la gestion administrative ; les infrastructures et les équipements ; l’organisation et la gestion financière ; l’organisation et la gestion pédagogique et l’environnement de la recherche.

Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation a produit, pour la deuxième fois consécutive, le rapport sur la qualité de l’enseignement supérieur au Burkina. Comparativement à l’année dernière, l’on note une nette progression des IPES. Ainsi, les hommes du ministre Alkassoum Maiga ont effectué 31 visites pour constater, d’une part, l’effectivité d’ouverture d’IPES nouvellement agréées, et d’autre part, le suivi des recommandations issues du contrôle de 2017.

Les résultats des évaluations sont les suivants :

       

Facebook Comments
Share Button

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.