Rodrigo Duterte : «Si Dieu m’avait donné un petit pénis, je l’aurais coupé devant l’autel».

image_pdfimage_print

Rodrigo Duterte, dit Rody Duterte, surnommé Digong, Le président des Philippines dépuis  juin 2016, fait l’éloge de son pénis en public.

il aurait commencé par se vanter de posséder un appendice masculin très impressionnant qui “pointe à la perfection”.

Duterte aurait ensuite ajouté que la beauté d’un homme ne compte pas s’il ne se montre pas à la hauteur. C’est pourquoi, explique-t-il, il aurait été furieux si Dieu lui avait donné un petit pénis.

«Si Dieu m’avait donné un petit pénis, je l’aurais coupé devant l’autel», dit-il en faisant rire la foule.

Il aurait aussi raconté comment, lorsqu’il vivait au YMCA de Manille en tant qu’étudiant, il se promenait nu et attirait l’admiration des autres résidents qui fixaient sa taille de pénis.

«Ma serviette, je ne vais pas (l’enrouler autour de moi). Je marchais vers eux (nu)- ils m’admiraient. (Ils me disaient dit) “Duterte, tu es si dur!”

Il ajouta,

“Quand j’étais jeune, (mon pénis) avait presque levé les yeux au ciel.”

Duterte aurait par la  suite déplacé son microphone et l’a dirigé jusqu’au plafond du Colisée de la ville de Puerto Princesa à Palawan et a déclaré que son pénis était si droit que le bout atteindrait presque son nombril.

Le président a ajouté:

«Je suis très reconnaissant envers mon père. Au moins, il m’a laissé dans le monde hautement équipé. ”

Duterte se serait rappelé avoir visité un endroit qu’il a simplement décrit comme étant rempli de femmes.

“Elles se sont enfuies. «Nous ne l’aimons pas. Ce gars maigre. Il ne s’arrêtera pas (avoir des relations sexuelles).”

Yasmine Traoré.

Facebook Comments
Share Button

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.