Bilan 2019 du Ministère de la culture: Des acquis importants en dépit du contexte difficile

image_pdfimage_print

C’est face à un parterre de journalistes que le Ministre de la Culture, des arts et du tourisme, Abdoul Karim Sango a dressé le bilan de sa gestion de l’année écoulée ce 14 février 2020, à Bobo-Dioulasso.

Cet exercice participe au devoir de recevabilité et de transparence vis-à-vis du peuple burkinabè. Pour lui, le choix de Bobo-Dioulasso est lié au fait qu’au delà d’être la capitale économique du pays, la ville de Sya est une ville culturelle par excellence au regard de la richesse et de la diversité des activités qu’elle abrite. Par ailleurs, cette conférence se tient à la veille de l’installation du comité national d’organisation de la Semaine nationales de la culture.

Des résultats majeurs

Durant plus de deux heures de temps, le Ministre Abdou Karim a expliqué aux hommes de médias les grandes réalisations de son département.
Dans le secteur culturel et artistique, on peut noter des résultats majeurs tels que l’inscription des sites de métallurgie ancienne de fer au patrimoine mondial de l’UNESCO; le classement de 1679 biens meubles dans les registres d’inventaire des musées; l’organisation de conférences régionales sur la contribution de la culture à la prévention et à la lutte contre l’extrémisme violent dans plusieurs régions du pays; l’installation du comité en charge de travailler sur le retour des biens culturels du Burkina Faso qui se trouve à l’extérieur.

Dans le domaine du développement de l’entrepreneuriat culturel et des arts, il a, entre autres, évoqué l’organisation conjointe réussie du cinquantenaire et de la 26e édition du FESPACO; la signature de plusieurs accords de coopération culturelle avec la Chine, la Turquie, le Koweït, etc. la bonne tenue de la 15e édition de la Foire internationale du livre de Ouagadougou, puis de l’adoption de deux projets de loi sur le livre et sur la protection de la propriété littéraire et artistique ainsi que la mobilisation de plus de 2 milliards de francs CFA au profit des créateurs.

De grands chantiers pour 2020

Malgré qu’il est durement éprouvé par la situation sécuritaire, les voyants au niveau du secteur du tourisme sont au vert. Pour preuve, le nombre de touristes est passé de 540 390 en 2018 contre 572070 en 2019. Ce secteur a aussi enregistré l’organisation de la première édition du prix de l’entrepreneuriat touristique; l’accompagnement technique et financière de 19 projets d’opérateurs touristiques.

En terme de perspectives, les défis majeurs reste g la réussite l’organisation de la SNC 2020; la réalisation du plan architectural de la cité des artistes de Bobo-Dioulasso; une plaidoirie auprès du ministère en charge de l’éducation pour l’introduction de module d’enseignement consacrés aux arts et à la culture.

La restructuration et le repositionnement de l’Office national du tourisme burkinabè pour mieux promouvoir la destination Burkina Faso ainsi de l’amélioration de la qualité des services touristiques.

Ce bilan jugé satisfaisant s’est réalisé dans un contexte d’insécurité et de mouvement sociaux. Le Ministre a d’ailleurs salué au passage, les partenaires sociaux pour leur sens d’écoute et leur esprit au dialogue pour obtenir ces différents résultats.

MCAT

Facebook Comments
Share Button