« Bobo fashion week » 2018 : Une grande soirée pour magnifier la beauté de la création des acteurs de la mode

« Bobo fashion week » 2018 : Une grande soirée pour magnifier la beauté de la création des acteurs de la mode

Ce samedi 23 juin 2018 à s’est tenue dans la salle de spectacle de la Maison de la Culture de Bobo, la grande soirée du festival de mode « Bobo fashion week » acte 2, avec la présence effective de Abdoul Karim Sango, ministre de la Culture des Arts et du Tourisme.


Riche en lumière et en sonorité, cette soirée a été marquée par un grand défilé de mode et des prestations de musique. Des stylistes et créateurs de mode de grande renommée du Burkina Faso, mais aussi de la Côte d’Ivoire, du Mali, du Bénin, du Togo, de la Guinée Conakry, de la France et de l’Italie ont émerveillé le public sorti pour apprécier leurs créations.

Des grands noms de la musique burkinabè (Maï Chou, Djéli Ka, Eldji…) et de la sous région Ouest africaine ont mélodieusement sublimé le public, entre deux passages des mannequins élégamment habillés.


« Je pense que cette édition a atteint pratiquement tous ses objectifs. C’est un début, mais nous voulons faire de Bobo fashion week, une plateforme de rencontres de grands stylistes africains et du monde. Et nous souhaitons que cet évènement qui magnifie la Culture burkinabè à travers le Koko Dunda, soit un moyen de consolider l’Industrie culturelle… », a laissé entendre Lassiné Diawara, patron de l’évènement.


Pour le promoteur, Sébastien Bazemo dit Bazem’sé, les objectifs sont atteints dans la mesure où tous les invités ont répondu présent à la fête.
Le ministre Sango, co-président de la présente édition, pour sa part, a apprécié la beauté et la richesse de la soirée et, se dit aussi satisfait de la création de la Fédération des Industries de la Mode du Burkina Faso (FIM-BF) pour structurer les activités des créateurs de mode.

Il a félicité Bazem’sé qui travaille à donner de la valeur au pagne Koko Dunda. Et au sein de l’État, les autorités donnent déjà l’exemple en s’habillant en « Faso dan fani » ou en « Koko Dunda ».
Le sacre de la soirée a été la présentation d’une collection du styliste de renommée internationale Pathé’o, suivi de la dernière collection de Bazem’sé, « le Koko Dunda en soi ».

Facebook Comments
Share Button

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.