Burkina Faso: Ombr Blanche de retour sur la scène avec « polarisateur »

Burkina Faso: Ombr Blanche de retour sur la scène avec « polarisateur »

Le Mardi 29 Mai 2018, « polarisateur  volume 1 » de l’artiste slameur burkinabé Ombr Blanch a été officiellement présenté à l’Institut Français de Ouagadougou, au cours d’une conférence de presse.

Ombr Blanch, communément appelé « la voix rock » du slam burkinabé, signe son grand retour sur la scène musicale avec son second opus « Polarisateur ». C’est un album de sept (07) titres qui retrace de façon générale le vécu quotidien de l’artiste dans la société. De son vrai nom Appollinaire Ouédraogo, il ambitionne attirer l’attention et le regard des uns et des autres sur le vécu quotidien de la société. Ombr Blanch confie que les sept (07) titres de cet album correspondent aux sept (07) jours de la semaine. Sans respecter le classement des jours du lundi à dimanche, le slameur fait un retour sur l’insurrection populaire au Burkina en 2014, où tout est parti d’un jeudi, dans son premier titre intitulé « Un soleil nouveau » qui évoque  la journée du jeudi. Dans ce titre, l’auteur évoque un soleil nouveau qui fait appel à la paix car, dit-il,  « sans la paix rien ne va ». sa majesté Naaba Saaga, représentant du parrain de cet album, le Laarlé Naaba Tigré, confesse que le choix du Laarlé Naaba comme parrain n’est pas un pur hasard, car dit-il, « le premier slameur de la Haute-Volta est le grand-père du Larlé Naaba ». Pour lui, le slam est un nouveau moyen de communication qui est en train de prendre et même qui a pris des racines au Burkina Faso. Il est à noter que l’œuvre « Polarisateur » est composé de 3 volumes, et le premier qui vient de voir le jour, arrive 9 ans après la sortie du premier album de Ombr Blanch, qui avait pour titre « Existence virtuelle ». Cependant, les deux autres volumes qui sortiront bientôt, seront selon les propos de son auteur « une continuité du précédent sur le plan chronologique, mais également dans l’évolution des problèmes d’une semaine en un mois et aboutir inévitablement à 12 mois ». C’est dans ce cadre que Ombr Blanch souhaite « polariser » le maximum de personnes, afin que son message aille plus loin.

Facebook Comments
Share Button

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.