Burkina : Roch Kaboré demande à Zéphirin Diabré d’éviter ”la critique facile”

Le président du Faso Roch Kaboré dont le bilan est régulièrement critiqué par l’opposition politique, a demandé à son premier responsable Zéphirin Diabré, d’éviter ”la critique facile”.

”Le chef de file de l’opposition politique (CFOP) est dans son rôle. Je ne demande pas au CFOP de louer les actions du gouvernement. Cependant, je lui (Zéphirin Diabré) demande simplement de ne pas être dans la critique facile, parce que le rôle de l’opposition, c’est aussi la construction du Burkina Faso”.

Ces propos du président du Faso Roch Marc Christian Kaboré ont été relayés mardi, dans une interview publiée par les quotidiens Sidwaya (public) et Le Pays (privé).

Le bilan du président du Faso, arrivé aux affaires en décembre 2015, est régulièrement et sévèrement critiqué par l’opposition politique, qui compare la prétendue lenteur de son gouvernement à celui d’un moteur diesel.

”C’est trop facile de rester sans action et de passer le temps à dire ‘’là ça ne va pas, là non plus…’’. Quelle est son action en termes de propositions pour faire avancer les choses ? ”, s’est interrogé le chef de l’Etat.

D’après M. Kaboré, ”si les critiques sont fondées, le gouvernement doit les prendre en compte, parce que ce qui compte, c’est l’intérêt du pays”.

Mais, ”J’estime que pour l’instant, le peuple burkinabè m’a fait confiance en m’élisant et j’assume ma mission vis-à-vis du peuple”, a tranché Roch Marc Christian Kaboré.

Agence d’Information du Burkina


Facebook Comments
Share Button

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.