Patrimoine culturel immatériel : Les “Tangana” accomplis pour la paix et la quiétude

image_pdfimage_print

La tradition a été respectée. Les “Tangana”, rituel dédié à la déesse Tenga ( la terre) se sont deroulés les 1er et 2 août 2019, conformement à la coutume moaga, à Boala, dans la Région du Centre-Nord.

Ce sont les Nioniossé, sous groupe moaga qui procèdent au culte. Dirigés par un grand prêtre appelé le Tiib-soaba, les “Tangana” revêtent une grande importance pour la communauté moaga. Celui-ci accompagné d’autres prêtres et de chefs traditionnels implore la générosité de la terre, mère nourricière pour une bonne saison agricole notamment une pluviométrie suffisante et de bonnes récoltes.

A cette occasion, des fétiches sont mis à contribution, des processions sont organisées dans le village. C’est le lieu des bénédictions et des voeux pour que règnent bonheur, quiétude et paix sur leur territoire. La cérémonie se déroule sur deux jours choisis avec la complicité des ancêtres.

Le premier jour est consacré au rituel proprement dit et le second est réservé aux festivités qui rassemblent les populations de la localité.

La délégation du ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme conduite par le Docteur Vincent Sedogo, Directeur général du patrimoine culturel, a assisté avec un très grand intérêt aux différents processus du “Tangande”. Sa mission consistera à enrichir la documentation sur cet élément du patrimoine culturel immatériel burkinabè.

Facebook Comments
Share Button