spéciale Fête de la musique: une apothéose riche et en couleurs

image_pdfimage_print

La12ème édition du festival fête de la musique a pris fin ce 21 juin avec une apothéose qui a tenue son public en haleine.  Plusieurs artistes nationaux et internationaux ont pris part à cet évènement afin de lui donné une coloration assez particulière.

C’est à tour de rôle que les artistes se sont succéder sur le plateau. Malgré les intempéries du mardi qui ont paralysé les activités, et qui a du renvoyer les prestations des artistes du mardi à mercredi, tous ont pu prester dans la bonne ambiance. Les artistes du jour étaient entre autre : la troupe Wend manegré, Mai LINGANI, Jezy, Hamed SMANI, Smockey, Rovane, Sofiano, Issouf Compaoré, Campus Ambiance, Dez Altino, Yodé et Siro. Chaque artiste suivant son savoir faire a fait son show à sa manière.

Rovane elle, a  fait le tour de ses différents albums. Elle a aussi fait un clin d’œil à son album respect  avec la chanson « en attendant » en incitant ses sœurs à ne plus se contenter des places « en attendant » et de quitter dans ca !

Issouf COMPAORE en entonnant sa belle chanson d’amour ” dis lui que je l’attends” a réveillé le public qui semblait somnoler à un moment donné. Ensuite, il a voyagé dans les années 1983, pour fredonner  sa chanson ZAMANA RAAMBA . Sa chanson Zénabo, elle a enflammée le public a tel point qu’il a été contraint de reprendre  la chanson tellement elle transportait des émotions ; chose que l’artiste a fait sans hésiter avec le sourire et la sueur au front.

Sofiano  lui a choisi de commencer sa prestation en rendant hommage à nos illustres disparus ( SAHA, DJATA , SAFOOURA,,,) avec une chanson aussi chargée d’émotion qui a maintenu le public dans un silence absolu pendant un bref instant pour ensuite leur servir  un spectacle de taille.

Yodé et Siro  vêtus en mode moaga, ont bouclé le festival en toute beauté, en invitant le public à faire le show et à chanter avec eux. C’était un monde fou qui avait effectué le déplacement à la place de la nation pour suivre le festival pour ne pas se le faire conter.




Facebook Comments
Share Button

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.