CRISTIANO RONALDO accusé de VIOL

image_pdfimage_print

Le magazine allemand Der Spiegel a sorti une bombe ce vendredi, en obtenant le témoignage exclusif de Kathryn Mayorga, une Américaine de 34 ans. Son nom ne vous dit rien? Elle aurait pourtant été victime d’un viol de la part de la superstar du football et quintuple Ballon d’or, Cristiano Ronaldo.


Ces faits se seraient déroulés en juin 2009 à Las Vegas, où le joueur passait ses vacances avec un cousin avant de signer au Real Madrid, et avaient déjà été révélés par les Football Leaks, ces documents confidentiels sur l’évasion fiscale et les nombreux travers des footballeurs.


Et ils auraient été été passés sous silence à la faveur d’un accord financier conclu entre les deux parties pour un montant de 375 000 dollars à la charge de l’attaquant désireux de faire taire l’affaire, ce qu’avait déjà révélé le Spiegel en avril 2017.
De son côté, le joueur portugais aujourd’hui à la Juventus et son armée de conseils avaient nié les faits, évoquant, comme souvent dans pareille affaire, une accusation «répugnante» et «scandaleuse».


Or, l’entretien accordé à visage découvert par Kathryn Mayorga jette une lumière un peu plus crue sur ce viol présumé : si Cristiano Ronaldo avance que la jeune femme était consentante, l’avocat de la plaignante affirme que CR7 aurait indiqué dans sa description faite aux autorités que la jeune femme lui a clairement dit ‘non’ : “Elle a dit non et s’est arrêtée plusieurs fois”.


Kathryn Mayorga, alors étudiante en 2009, précise même que ce viol, de nature anale, se serait terminé de la sorte, avec un CR7 agenouillé devant elle dans cette suite n°57306 du Palms Place Hotel, et lançant : « A 99%, je suis un mec bien. Je ne sais pas pour le 1% restant.»


Selon l’hebdomadaire allemand, l’avocat la plaignante américaine a lancé une procédure pour contester la validité de l’accord conclu hors des procédures judiciaires.

Facebook Comments
Share Button

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.