showbiz: Dj Arafat déjà dans des ennuis en France

image_pdfimage_print

Depuis le mercredi 20 juin 2018, Houon Ange Didier alias Dj Arafat a de nouveaux ennuis en France. L’artiste a beau être un habitué des frasques et autres ennuis, mais cette fois Arafat Dj est en train de se détruire. En effet, il a eut une altercation avec un certain Franck Assouan lors de son concert le week-end dernier à l’espace Vendôme de Paris. Ce dernier a alors produit un certificat médical et déposé plainte contre celui qu’il appelle son agresseur.

Le Yorobo a encore commis une gaffe qui risque de lui couter chère. Pour les faits, il revient que le week-end dernier, Arafat Dj était en spectacle à l’espace Vendôme de Paris. Tout se passait bien lorsque, dans le public, Franck Assouan lance quelques mots déplacés en l’encontre de l’artiste. Pour le patron de la YoroGang, c’est une provocation de trop et un manque de respect pour la star qu’il est. Des échanges houleux éclatent entre lui et le jeune homme. Très vite, il perd son sang-froid et lui expédie un coup de poing au visage. Le coup, apprend-on, est d’une telle violence que le jeune homme a le nez brisé. Affaibli par sa blessure, le jeune a donc décidé de porter plainte contre Arafat Dj pour coups et blessures devant les autorités françaises.

Sur le document rendu public sur les réseaux sociaux, on apprend que le médecin généraliste Nora Zaim a reçu le jeune homme le dimanche 17 juin dernier au sein de l’institut hospitalier kleber Levallois Perret à Paris. Là-bas, l’examen clinique révèle que le patient présente un traumatisme au niveau de la cavité nasale. Un bilan paramédical a été ensuite effectué afin de situer sur l’exactitude du premier diagnostic. Les résultats confirment que Franck Assouan a une fracture de l’os nasal. C’est donc sur la base de ce document médical qu’une plainte a été déposée contre Dj Arafat à Paris dans la journée du mardi 19 juin 2018.

Pour rappel, la star du coupé décalé a été condamnée sur les bords de la lagune Ébrié à un an de prison ferme et à payer une amende de 20 millions FCFA et 10 millions à titre de provision dans le conflit juridique l’opposant à la famille Naï. Cette autre plainte, risque de lui causer un peu plus d’ennuis judiciaires. Cela, aussi bien à Paris qu’Abidjan.

Quand on est un artiste de renommée mondiale, l’on doit savoir garder son sang froid, éviter les provocations et les ennuis ; une chose que malheureusement le Beerus Sama semble oublier et qui risque de lui être fatal aujourd’hui.

Facebook Comments
Share Button

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.