R Kelly: son ex-compagne fait de choquantes révélations

image_pdfimage_print

Joycelyn Savage, l’ex-petite amie de R. Kelly, a révélé que le chanteur urinait sur elle pendant les rapports sexuels malgré ses refus. Il lui avait également fait avorter à la maison.

Jocelyne qui avait auparavant pris la défense de R. Kelly face aux accusations d’abus sexuels a décidé de se retourner contre lui et partager son expérience.

Dans des publications sur les réseaux sociaux, la jeune femme, 24 ans, a fait des révélations choquantes sur sa relation avec R. Kelly.

Jocelyne Savage se souvient qu’elle a été contrainte d’avorter deux fois après être tombée enceinte du chanteur. Il l’aurait forcée à subir ses avortements dans leur maison.

Elle a découvert pour la première fois qu’elle était enceinte en 2016. « J’ai découvert que j’étais enceinte de ce monstre. Au final, j’ai avorté. J’ai été forcée de subir la procédure chez lui. Il ne voulait pas que j’aille à l’hôpital par crainte de faire la Une des médias. »

« Au départ, je me disais sans cesse qu’il veut que je sois en sécurité, qu’il veut ce qu’il y a de mieux pour moi, qu’il pense que quelqu’un va m’éloigner de lui. Mais c’était moi qui délirais, comment pourrait-il prétendre m’aimer et m’enfermer comme un foutu animal? »

Elle est tombée enceinte pour la deuxième fois en 2018 mais tout comme la première grossesse, elle a subi un autre avortement.

Jocelyne Savage a également révélé que R. Kelly lui avait formellement interdit de l’appeler avec un autre nom que « papa » ou « maître ». Un jour, elle avait fait l’erreur de l’appeler « bébé ». Furieux, R. Kelly l’avait étranglée jusqu’à ce qu’elle s’évanouisse. Elle s’était réveillée avec de graves ecchymoses autour du cou et le chanteur lui a demandé de cacher ses bleus.

« J’avais des bleus autour du cou, et il m’a dit de porter un foulard autour du cou avant de sortir en public…J’avais peur d’en parler à quelqu’un à cause de ce qu’il pourrait faire ensuite. »

« Le seul moment où il s’occupait de moi, c’est quand les médias parlaient en mal de lui et rapportaient que j’avais été prise en otage. »

En outre de ses mauvais traitements, Jocelyne Savage affirme que R. Kelly urinait sur elle pendant les rapports sexuels malgré ses supplications pour qu’il arrête.

« Il a fait pipi sur moi de nombreuses fois. Je ne voulais vraiment pas révéler cela, mais la vérité doit être entendue. »

La jeune femme prétend qu’elle voyait souvent R. Kelly avec des filles plus jeunes, mais qu’elle n’avait pas le droit de leur parler.

« Je ne pouvais parler à aucune d’entre elles jusqu’à ce que mon tour arrive. Je devais rester dans ma chambre jusqu’à ce que Rob fasse appel à moi ou que son assistant vienne me chercher. Parfois, je ne voulais pas mais il m’obligeait à sortir de ma chambre. »

Suite à la sortie de Jocelyne Savage, l’avocat de R. Kelly, a publié une déclaration accusant la jeune femme de tentative d’extorsion.

Facebook Comments
Share Button