Affaire Imilo-Zikette: une crise mal gérée ” Tahirou Bationo

Dans un direct FACEBOOK la danseuse de l’artiste Imilo Le Chanceux l’accuse d’avoir gâché sa vie et la forçant à faire un curetage. Une situation qui a créé des dommages irréversibles puisque selon elle ne peut plus faire d’enfant. Face à la presse le 28 Février dernier l’artiste a esquivé la question. Fallait-il oui ou non en parler ? Nous avons posé la question à Tahirou Bationo, consultant en communication et enseignant vacataire. 

Que Pensez-vous de l’affaire Imilo le Chanceux – Zikette ?

Personnellement j’ai choisi de ne pas commenter les faits parce que je pense qu’ils peuvent encore trouver des solutions. Néanmoins la ou je pense qu’il y a un petit souci c’est la gestion de la crise.

Vous parlez de crise, sommes-nous vraiment en crise ?

Oui bien sur que L’artiste est en crise parce que la sortie de sa danseuse Zikette porte atteinte à l’image de l’artiste. Le capital sympathie de Imilo peut prendre un coup si la crise est mal gérée. A cet effet nous ne sommes plus dans une communication classique mais plutôt dans une communication de crise.

Mais l’artiste et son staff était face à la presse le 28 Février dernier.

Oui mais qu’on retenue les journalistes de cette rencontre, l’artiste s’est il exprimé sur le sujet ?  Quel est le retour qu’il a de la conférence de presse de son album ?  Si j’en croit les réactions sur les réseaux sociaux certains journalistes ont mal digéré la rencontre. La rencontre avec les journalistes était l’occasion de s’exprimer sur la question. Mais la réponse a donnée aux journalistes devait être murement réfléchit à l’image de ce post qu’il a fait sur sa page Facebook. Le pire dans une crise est de créer une crise dans une crise. Si l’artiste perd le capital sympathie des journalistes ça sera encore un autre souci.

Mais l’artiste a choisit de ne pas en parler et n’est-ce pas aussi son droit ?

Certes c’est son droit, mais est-ce la bonne tactique ? A mon avis non ! Certes le sujet « Zikette » n’était pas à l’ordre du jour mais son staff et lui savait pertinemment que cette question allait venir sur la table. Donc il fallait s’y préparer. Ne pas donner sa réaction aux journalistes et le faire sur sa page Facebook pourrait faire croire à un mépris des journalistes. Ce qui n’est pas forcement vrai.

Que peut faire l’artiste maintenant ?

Il faut dire que Imilo à choisit une tactique, donc il faut attendre de voir les résultats et d’aviser. Mais ce serait dommage que cette crise mette au second plan l’album qui vient d’être dédicacé.

Facebook Comments