Fada N’Gourma : Une centrale thermique de 7,5 mégawatts inaugurée pour mettre fin aux délestages.

image_pdfimage_print

L’énergie est un secteur économique de première importance qui comprend la production, le transport, la transformation, la distribution et la commercialisation. Placée sous la présidence du ministre de l’énergie Dr Bachir Ismaël Ouédraogo, la cérémonie officielle d’inauguration de la centrale thermique de Fada s’est tenue ce mercredi 28 octobre

D’une capacité de 7,5 MW, la construction de la centrale thermique s’inscrit dans le cadre de la mise en place des pôles régionaux de production d’électricité, décidée par le gouvernement. Les travaux ont été lancé le 07 avril 2017 et le coût total de la réalisation s’élève à 10 milliards 800 millions de francs cfa dont près de 8 milliards 800 millions financés par la Banque mondiale.

Pour le bourgmestre de la commune de Fada, l’inauguration de cette centrale thermique était attendue depuis plus d’une année. « Nous espérons qu’avec ce lancement nous verrons une amélioration de la fourniture de l’énergie, un rapprochement de l’électricité auprès des populations par l’extension du réseau. » souhaite Jean Claude Loari. Monsieur le Gouverneur de l’est se réjouit d’avoir la centrale thermique la plus moderne du Burkina Faso.

Selon le représentant du ministre de l’énergie, Souleymane Konaté, la mise en œuvre de cette centrale de même que les nombreux chantiers de renforcement de l’offre d’énergie qui ont été lancés par le ministère de l’Énergie, démontrent à souhait que cette ambition a été largement atteinte et pour preuve, l’offre d’électricité a dépassé la demande tandis que le taux d’accès a fait un bon qualificatif passant de 33% en 2015 à 45% aujourd’hui.

Pour Baba Amed Coulibaly, directeur général de la Sonabel, l’objectif est de renforcer les capacités de production du réseau national interconnecté et satisfaire une partie de la demande de la région de l’est, la plus importante du pays en termes de superficie.

Il rassure qu’il n’y aura plus de délestages après cette inauguration. « Nous devons célébrer comme il se doit ce beau bébé tant attendu qui n’a pas manqué de donner régulièrement des coups de pieds, des vertiges et parfois des sueurs froides ». Conclut-il.

Facebook Comments
Share Button