Hadji 2018: deux décès et une naissance enregistrés

image_pdfimage_print

Le Hadj 2018 a pris fin officiellement le vendredi 23 août 2018, avec le retour de tous les pèlerins à la Mecque. Ils ont passé près d’une semaine à Mina sous des tentes munies des commodités nécessaires à la haute spiritualité.

Le président du comité de suivi déplore, malheureusement, à ce jour, deux décès dans le contingent burkinabè. Ce sont deux femmes décédées avant la fin de la station d’Arafat. Le dernier corps a été inhumé à la Mecque dans la nuit du mardi à mercredi, après la dernière prière du soir, en présence des responsables du comité de suivi.

Par ailleurs, le contingent a enregistré une naissance après la station d’Arafat. En effet, Sahadatou Ouédraogo a mis au monde un petit garçon, à la joie de tous ; l’accouchement s’est bien passé. Le baptême de l’enfant a même eu lieu le mardi 28 août chez le Moutawif, c’est-à-dire le logeur des Burkinabè. Salmane est le prénom qui lui a été donné, en référence au roi d’Arabie Saoudite qui porte le même.

Emission Digitale Actu 4

Emission Digitale Actu 4 Présentation Tahirou BATIONO dit Garnett - CHAN 2020: les étalons “déshabillés” à leur retour, les internautes indignés Polémique autour du monument des architectes

Publiée par Wakatt Communication sur Samedi 6 février 2021

Conformément à la tradition, le bébé pèlerin bénéficiera d’une prise en charge pour le pèlerinage dès qu’il aura l’âge de l’effectuer. Inutile de préciser que sa maman a reçu de nombreux cadeaux (y compris une enveloppe) de la part des autorités. Ces autorités ont dit qu’elles se chargeront d’informer le roi d’Arabie Saoudite de la naissance de son homonyme burkinabè. Selon le Moutawif, il n’est pas donné à tout le monde de mettre au monde un enfant à Mina, pendant le Hadj.

La maman de l’enfant dit être surprise de l’accouchement à Mina, car l’échographie avait prévu la naissance le prochain mois.
Coté santé, la commission chargé du volet a eu au total 50 cas d’évacuation vers les grands centres de soin et a effectué plus de 3 500 consultations. Il faut aussi signaler six cas de fractures ayant nécessité des interventions chirurgicales. Ces accidentés sont tous des personnes âgées.

Le bilan sanitaire dressé par les médecins fait état de la récurrence de troubles psychiques. Vingt-six cas de maladies mentales ont été signalés, selon Dr Alassane Drave.

Tous, à présent, ont le regard tourné vers les deux compagnies chargées de les transporter pour le retour.
La date provisoire communiquée par la compagnie Air Burkina est le 8 septembre 2018 pour le 1er vol retour. La deuxième compagnie aérienne, c’est-à-dire Fly Nas, prévoit ses vols du 14 au 22 septembre. Donc, le premier vol retour s’effectuera le 8 septembre et le dernier, le 22 septembre… inch’Allah.

Le président du comité de suivi a saisi l’opportunité du baptême du nouveau-né pour remercier les autorités saoudiennes qui ont promptement mis des bus à la disposition des Burkinabè pour le trajet Arafat-Mouzdalifa, même si cela a eu lieu vers 2h du matin.

Sah Daouda OUEDRAOGO depuis la Mecque
Lefaso.net

 

Facebook Comments

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.