Journée de l’enfant africain

Méditons, ensemble, sur cet extrait de ma déclaration à l’occasion de la commémoration de la Journée de l’Enfant africain, qui est célébrée ce 16 juin 2021.

” …des défis particuliers méritent d’être soulignés. Il s’agit notamment de l’insuffisance des ressources allouées à la protection de l’Enfant, la persistance des violences faites aux enfants, la prévalence élevée du mariage des enfants et des mutilations génitales féminines, le faible niveau de l’enregistrement des enfants à l’état civil, la faible participation des enfants à la mise en œuvre de leurs droits et le nombre important des enfants en situation d’urgence du fait de la crise sécuritaire.

 Ces enfants et adolescents sont les plus à risques d’abandonner leur scolarité, d’être exposés aux violences et à l’exploitation économique voire d’être enrôlés dans les groupes armés non étatiques.

Wakatt Communication

Toutes ces situations viennent nous rappeler si besoin en était qu’il est plus que jamais nécessaire de mettre l’accent sur la mutualisation des moyens des acteurs, le plaidoyer auprès des décideurs et des leaders d’opinions et la sensibilisation des populations afin de les amener à plus d’égard à l’endroit des enfants étant donné que ceux-ci représentent l’avenir de la Nation “.

Source : actualité du Faso

SIDYANE aicha

Facebook Comments